Hunter X Hunter Dreams Index du Forum
FAQ     Rechercher     Membres     Groupes     Profil     Se connecter pour vérifier ses messages privés     S’enregistrer
Connexion



Repérage sur les terres gelées de Bissrie. [ Ouvert à tous ]

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hunter X Hunter Dreams Index du Forum -> RPG Hunter X Hunter -> Entre les villes
Jojo
Hunter Moderation

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juin 2009
Messages: 1 146
Personnage préféré: Novu

MessagePosté le: Sam 8 Juin - 09:45 (2013)    Sujet du message: Repérage sur les terres gelées de Bissrie. [ Ouvert à tous ] Répondre en citant

Suite de : http://hxhdreams.xooit.fr/t420-Routine-et-previsible-quotidien-Ouvert-a-tous.htm





A l'extrême Nord Est du continent Yorubian, on retrouvait un spectacle désolé.
Un micro climat qui ne cessait jamais dans cette vaste région pourtant jadis, d'après des témoignages historiques, très fournie en matière de verdure.
La neige semblait n'avoir aucun répit en tombant abondamment dans un vent glacé et puissant.
Les arbres, il y'en avaient, ils étaient grands et larges, l'écorce noircie, presque menaçants, on ne pouvait distinguer la terre de la mer, gelée sur des centaines de mètre après les côtes.
- 40° Celsius, à l'ombre....


Je m'attendais à pire.


Bien qu'il pensait et scandait cela, il grelottait dans un trench coat rembourré, de son nez à sa gorge, un foulard, semblable à ceux que les pistoleros utilisaient pour cacher jadis leur visage lors des bracage de banque, des lunettes de Ski épaisses qui semblaient presque être un modèle destiné pour la plongée, et un bandage autour du crâne en guise de bonnet d'où s'échappaient plusieurs mèches.
Après avoir prit l'avion, il avait prit le train pour traverser la Brissrie de long en large, ordinateur sous le bras à constater l'opacité du paysage durant le trajet.
Et Josip était maintenant là, au milieu de nulle part, pour le commencement de l'examen, un sac à dos remplit de vivres.


Une semaine... J'ai une semaine de repérage à faire.


Son inscription validée, des coordonnées géographiques furent donnés aux candidats, il restait encore 6 jours avant que ne se clôturent les inscriptions et 7 avant le début de l'épreuve.


Par où cela va commencer ? La mer ? Les plaines enneigées ? S...surement quelque chose sur l'orientation.


Les Hunter étaient réputés pour se mouvoir de continent en continent, peut être Josip avait fait une bonne déduction, mais ils ne savait concrêtement pas comment allait se dérouler les épreuves.


P... Pour l'heure il faut m'habituer à la température. 


Dans son sac un termos, de quoi le faire bouillir, et plusieurs sachets de soupes lyophilisées, de quoi tenir dans les conditions qui étaient les siennes.
Avant de manger, il tourna en rond, à l'aide d'une boussolle, il devait se repérer, et pensait que d'ici le début de l'épreuve, il lui fallait couvrir un rayon de 5 kilomètre autour des coordonnées géographiques du début de l'épreuve, afin de se préparer et savoir à quoi s'attendre.
_________________


Revenir en haut

Publicité






MessagePosté le: Sam 8 Juin - 09:45 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut

Jojo
Hunter Moderation

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juin 2009
Messages: 1 146
Personnage préféré: Novu

MessagePosté le: Mar 13 Aoû - 15:05 (2013)    Sujet du message: Repérage sur les terres gelées de Bissrie. [ Ouvert à tous ] Répondre en citant




Deux jours s'étaient écoulés.


Jamais... Je ne m'y ferais... Ja-mais.


L'important au réveil était de s'assurer que ses orteils n'aient pas gelés, bien que couverts correctement, un être soumis à ce climat pouvait, s'en ressentir la moindre douleur, avoir perdu plusieurs doigts de pieds faute du froid.
Si le sac de couchage était isotherme, Josip savait qu'en dépit de ce matériel, il ne tiendrait pas les 4 prochains jours.
Impossible d'allumer un feu, le bois des cimes de ces larges et rares arbres imposants ne pouvait même pas être éraflée, et de toutes manières, le souffle du vent et la neige auraient eu raison de la moindre flamme.
Au fur et à mesure que le temps passait, le Hunter amateur se disait que 6 jours d'avance pour le repérage était une erreur.
Mais il n'était plus possible de faire marche arrière.


T..tenir... Je dois tenir.


D'après la position du soleil, ou tout du moins, d'après la vague luminosité qui transperçait les opaques nuages, il devait être midi. 
Deux jours et demi et il approchait de l'agonie. Trois jours dans ces conditions paraissaient impossible.
C'est en marchant à tâton, afin de garder ses muscles chauds, que la providence lui souria.


Je savais que j'en trouverais...


Bandana serré rigoureusement autour de la mâchoire et du cou, lunettes de skis couvrant jusqu'à son front, et bandages pour recouvrir le reste de son crâne, il avait une drôle de dégaine à se balader ainsi, toujours moins drôle que celle des cadavres congelés qu'il venait de trouver.


1, 2....


Il y'en avait six, six, cadavres espacés les uns des autres, en les fouillant, Josip trouva un trésor inestimable bien qu'inutile dans ces conditions.


Des grenades ? D...dire que ça ressemblait à des canettes de soupe.


Les dîtes grenades dataient, et les victimes n'avaient pas le profil militaire, des habitants rudement bien habillés, le pillard n'hésita pas à les alléger de leurs parure qu'il accumulait sur ses épaules, suffisamment de manteaux sur le corps pour survivre encore quelques jours au froid.
Mais ils avaient tous une curieuse caractéristique. Bien que les cadavres étaient conservés parfaitement grâce au froid, la tuerie datait d'il y'a très longtemps, le sang était imprégné sur certains des longs manteaux que portait Josip.


Surement des habitants partis chasser des Simiens Blancs pour éviter de se faire attaquer leurs troupeaux.... Héhé... Il aurait suffit d'attendre quelques années qu'ils soient en voie d'extinction.


Les simiens blancs, plutôt qu'une espèce étaient une rumeur, aucun spécialiste n'ayant pu en apercevoir. Il était dit, il y'a plus de vingt ans, qu'une espèce de singe aurait attaqué certains villages pour se nourrir. En effet, si ces bêtes semblaient survivre aux conditions extrêmes du froid, la nourriture était introuvable sur ces terres, et probablement n'avaient-ils eu d'autre choix que de s'attaquer aux hommes pour subtiliser leurs réserves.
Des villages entiers décimés par la famine ou bien détruits par les Simiens blancs, voilà quel était l'ambiancedans cette région qui jadis était verdoyante et ensoleillée.
Tous les villageois morts ou exilés, les Simiens blancs sont estimés être tous morts de faim depuis, aucun cas n'avait été repertoriés, malgré les expéditions de recherche.


Merci d'être morts messieurs ! Cela me permet de mieux vous survivre.


9 grenades d'époque dans son sac, il réfléchissait déjà à un moyen d'en faire bon usage lorsqu'il entendit un long râle raisonnant au loin.


Faut croire qu'il y'a encore de la faune dans les environs.


A ce moment, Josip ne savait si il tremblait de froid, de peur, ou d'excitation.
_________________


Revenir en haut

Jojo
Hunter Moderation

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juin 2009
Messages: 1 146
Personnage préféré: Novu

MessagePosté le: Jeu 15 Aoû - 15:59 (2013)    Sujet du message: Repérage sur les terres gelées de Bissrie. [ Ouvert à tous ] Répondre en citant




Une nuit au froid de plus, le paysage était d'un noir.
Mais les conditions étaient bien plus supportable, Josip, réfugié sous les manteaux des villageois morts pour son confort, ne grelotait pas, il suait même légèrement.
Tout comme n'importe quelle personne sujet à la panique la savait, même par temps glacial, l'anxiété provoquait des bouffées de chaleur. Suer par - 40°, ce n'était pas très commode, mais c'était compréhensible selon les circonstances.
Si par exemple un hurlement bestial issu d'une créature hostile dans une zone perdue où l'on ne pouvait voir à 5 mètres devant soi même en plein jour venait à parvenir, le commun des mortel serait en effet sujet à l'anxiété, à la peur la plus naturelle.
Josip, en dépit d'un curriculum relativement original, sa propension à vouloir se mesurer à des proies selon un système élaboré en faisait un tueur en série, ou un braconnier redoutable et effrayant selon le sujet de son appétit  de défi.
Mais il ne demeurait pas moins un homme comme un autre, et face à l'nconnu, son imagination, plus viciée que la moyenne le tourmentait.


B..Bordel...


Pestait-il à de nombreuses reprises sous ses manteaux.


Je me souviens plus si ils sont anthropophage...


Et cela, l'apprenti hunter le craignait mais de mémoire, bien que vague, il se souvenait que les simiens blancs étaient violents envers tout ce qui les approchait, mais ne se nourrissait que de céréales volées aux paysans dans les réserves, entre autres légumes stockés.


Après tout... Il n'a pas mangé le cadavre des v..villageois.


Malgré cet argument, il n'avait pas la conscience tranquille, chaque souffle de vent l'inquiétait, la paranoïa qui résultait de la peur le faisait entendre des bruits de pas en toute occasion.
Parfois il hasardait un regard en dehors des parures qui le recouvrait. Lorsqu'il le fit cette fois, il faisait jour.


Une nuit blanche ?.. C'est fou ce que ça passe vite quand on s'amuse...


Josip était amer, il se leva, le froid ne le gênait plus, c'était même devenu le cadet de ses soucis. Mais il était temps pour lui de faire bon usage de ses grenades. Elles n'étaient pas si obsolètes que ça, ce n'était pas des grenades d'ailleurs et elles échappaient aux connaissances très limitées du chasseur en artillerie.
C'était dans une langue locale q'étaient inscrites les instructions d'utilisations. Brissrie était si reculé qu'on parlait à peine le langage mondial. Mais Josip, s'aidant des dessins compris le fonctionnement.


Je vois.... C'est plus proche de la mine que de la grenade.


Souriant, il ne sentait plus la chaleur du soleil qui le recouvrait habituellement. Aussi, il se déplaça hors de la zone d'ombre où il se trouvait en avançant de quelque pas, avant de prendre conscience d'une chose. La zone, si ce n'est quelques rares arbres, était désertique, qu'est-ce qui avait bien pu lui faire de l'ombre ? Sans se douter de ce qu'il attendait, trop absorbé par l'utilisation des "grenades" il se tétanisa en observant ce face à quoi il se trouvait.


J... je l'ai pas entendu approcher.


Se murmurait-il pour ne pas effrayer la bête, une sorte de gorille le surplombant, faisant facilement deux mètres de plus que lui, rien ne se reflétait dans ses yeux vide et hagards le rendant encore plus terrifiant que sa stature ne le disposait à l'être. Son pelage blanc confirma les doutes de Josip, la fourrure était immaculée de tâches rouges imprégnées depuis il semblerait bien longtemps.
Bien que tétanisé, l'homme laisse glisser le long de ses épaules, les manteaux qu'il avait prit aux cadavres, cela lui assurait une meilleure mobilité de mouvement à l'avenir. 
Sous ses bandages autour du crâne, derrière ses lunettes de ski davantage semblable à des lunettes de plongée, et sous son long bandana couvrant la partie inférieur de son visage, le vaste simien blanc, beaucoup plus large que ce que la légende racontait, ne pouvait voir la terreur sur le visage de Josip. 
D'ailleurs, même si ce dernier n'avait rien pour couvrir son visage, l'animal n'aurait pu voir la terreur non plus, car Josip, yeux toujours largement ouverts, accentuait son sourire dévoilant sa dentition effrayante cachée par le bandana.


Je viens de trouver un échauffement p...pour l'examen.


C'était le moment de vérité.
_________________


Revenir en haut

Jojo
Hunter Moderation

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juin 2009
Messages: 1 146
Personnage préféré: Novu

MessagePosté le: Dim 18 Aoû - 16:58 (2013)    Sujet du message: Repérage sur les terres gelées de Bissrie. [ Ouvert à tous ] Répondre en citant




Excité par l'éventualité d'entamer un combat avec une proie dont l'issue semblait perdue d'avance était une chose, cela ne l'empêchait pas d'être tétanisé devant la bête jusque là immobile.
Ce n'était pas ce que décrivaient les témoignages de paysans les ayant croisés.
Autrefois, lorsque les terre étaient cultivables, avant un changement climatique drastique provoqué par des essais militaires expérimentaux qui avaient détraqué l'environnement, les simiens blancs n'étaient pas répertoriés car très peu nombreux sur les terres. 
Rares étaient ceux qui engendraient plus d'un petit, l'espèce était en voie de disparition non pas du fait de l'homme mais simplement de celle de leur race. 
Leur rareté faisait que personne ne s'était intéressé à eux, étant presque considérés comme des légendes. Mais cette espèce de simien n'avait rien de prodigieux en soi. Ils cueillaient des baies et montaient peu aux arbres, la seule chose notable chez eux étaient leur sédentarisme une fois qu'une famille avait trouvé un coin habitable.
Ce que tous ignoraient en plus de cela, fut les conséquences du changement de climat. Ayant perdu leur nourriture principale avec le gel des terres, et du fait de leur comportement très peu en clin au nomadisme et à la migration, ils demeuraient sur les terres auxquelles ils n'étaient pourtant plus adaptés, volant les réserves des paysans courageux étant restés dans des fermes isolés afin de survivre. 


Mais cela ne suffit pas.


Les nourriture vînt à manquer, et c'est là où l'ont pouvait observer une très proche similitude entre l'homme et le singe. Tous deux s'adaptent aux conditions qui les entourent.
Quel qu'en soit le prix.
Et le prix fut cher à payer.
Ils changèrent d'abord leurs habitudes alimentaires, et à défaut de végétaux, profitèrent des croc dont les avaient doté la nature pour chasser de petits animaux. Puis de plus gros.
Le goût des hommes en revanche leur déplaisait fortement. Si ils n'étaient pas devenus anthropophage, ils s'étaient adonné au cannibalisme.
Les plus faibles d'abord. Puis là encore, le gibier devînt plus gros.
Si le spécimen auquel faisait face Josip était si énorme, c'est car il était renforcé de la chaire de ses semblables qu'il avait dévoré. 
Ce simien blanc était le dernier, le son le plus rauque qui émanait de lui n'était pas son grognement, mais son estomac.
La chaire humaine leur déplaisait. Peut être que le dernier de la race se ferait violence, c'était ce qu'il avait à l'idée en tout cas.


Approooche...


Si Josip tentait l'animal du bout des lèvres, ce n'était non pas pour le provoquer, mais parce qu'il savait que lui même n'arriverait à se libérer de la peur qu'en voyant le monstre fondre sur lui.
Les deux se contemplèrent longuement. 
L'initiative ne pouvait venir que d'un seul, aussi, l'apprenti hunter attendait. Il attendit tant qu'il s'en trouva relaxé, s'interrogeant des intentions de son gibier.
Ce fut là une première erreur. L'animal était devenu particulièrement redoutable au cours de sa quête de nourriture au sein de ses semblable, devenu un expert de la confrontation en dévorant ceux qui ne parvenaient à lui tenir tête. Le fort dévorait le faible.
Dès lors, le moindre signe de relâchement n'échappa pas au simien blanc qui fît valdinguer Josip a près de 10 mètres de distance d'un simple coup de bras dans le ventre du pauvre garçon surpris.


Hmmpf !


Josip n'avait pas mal, le coup porté était si intense que son cerveau n'avait encore analysé l'information. Ce qui l'ennuyait pour le moment, recroquevillé au sol, c'est qu'il ne parvenait pas à reprendre son souffle.
On peut dire que l'affrontement fut expéditif, il ne pouvait plus rien faire. 
Son adversaire s'approchait de lui calmement, le saisit à la tête qui tenait dans une seule de ses mains, son crâne n'était qu'une vulgaire balle de handball entre les doigts de l'animal.
Ce dernier porta alors Josip proche de sa mâchoire grande ouverte, et s'interrompit lorsqu'il entendit émaner un souffle de vie.


L...La gourmandise est... huff huff un vilain défaauuuuut !


Il ajusta sa tête pour regarder le simien blanc droit dans les yeux. Il avait perdu son bandana et ses lunettes de protection après le coup qui lui fut porté, ainsi l'animal pu voir le sourire odieux et les yeux exorbités traduisant une pulsion de mort malsaine de Josip.
Dès lors, il comprit qu'il devait le dévorer au plus vite.
Mais c'était trop tard. Peut être était-ce du à une nature à la base timide et asociale de Josip, mais il n'allait jamais aux autres, il attendait qu'ils prennent la décision de l'approcher, après tout celui qui faisait le premier pas était celui qui prenait le plus de risque, cela était aussi vrai pour les relations sociales que les relations proies prédateur, après tout, une gazelle poursuivie par un lion a une chance de lui échapper, tandis que le malheureux poisson qui s'approche de la lumière qu'émet la baudroie ne comprend qu'il est trop tard que lorsqu'il commence à être dévoré.
Si Josip avait fait fait l'erreur de se relâcher, son adversaire avait fait l'erreur de trop l'approcher de lui.
Le simien blanc vît rouge. Pas seulement parce qu'il était en colère, mais parce qu'il avait approché Josip trop près de son visage, ce dernier, bien que désarmé, n'eut aucun mal à se saisir du stylo dans son manteau et de crever de deux coups vifs les yeux de la bête.
Si l'animal voyait rouge, c'est car ses yeux crevés n'étaient plus qu'un amas d'hémoglobine. De rage il envoya valdinguer Josip peut être bien à 20 mètres cette fois.


Permet moi de saluer ta stupidité qui n'a d'égale que ta force. Saloperie va !


L'homme était allongé sur le dos en prononçant ces paroles. Il posa alors une main sur ses côtes toussotant, puis tant bien que mal, essaye de se redresser.
Cela lui prît presque 30 secondes, mais l'animal aveuglé frappait dans le vent en le cherchant.


Avec ce vent qui souffle au quotidien et qui brouille tout, ton ouïe ne doit pas être performante.
... Tu es condamné.


Toujours le souffle coupé, il ne prononça ces paroles qu'à faible débit. Il lui fallait alors réfléchir à comment achever la bête qui, enragée frappait au hasard ce qui l'entourait, rendant l'approche compliquée.
Josip, le plus tranquillement du monde alla à son sac, fouilla dedans pour en sortir ce qu'il pensait être des grenades.


Pas la peine.


Il regarda en direction de l'animal et se mit à sourire à nouvau.


Non, il n'en vaut plus la peine.


Improvisant alors, il s'empara d'une canette de soupe vide puis alla au loin frapper la glace épaisse d'un lac, il faisait cela avec minutie, comme pour découpe un large morceau.
Une lance de glace épaisse.
Dès lors, aidé de l'arme longue de près de trois mètres, il approcha la bête, sans pour autant être confiant. 
Tout ce qu'il restait à faire c'était d'attendre une ouverture.
Ouverture qui vînt lorsque le simien blanc se mit à souffler, celui-ci inspira de ses naseaux et se tourna doucement vers Josip sans pour autant le charger. Il savait que son prédateur était là, prêt à l'achever. Il allait alors charger.
Soudain il poussa un hurlement puissant, bomba le torse prêt à se ruer sur lui et...
Dans son empressement, il fit le jeu de Josip qui n'eut qu'à enfoncer l'épaisse glace pointue dans la gorge du bestiau, lui transperçant jusqu'aux vertèbres, tuant le dernier simien blanc connu.
Ainsi se clôtura leur rencontre. 
L'apprenti hunter tremblait des genoux, conscient seulement de ce qu'il venait d'affronter.
Il alla remettre son bandana pour se couvrir de la groge au nez, puis s'équipa à nouveau de ses lunettes de plongée pour protéger ses yeux.
Et tranquillement, après avoir saisit un lecteur de CD avec écouteurs, il alla s'installer contre la carcasse de l'animal, profitant du pelage, tout sourire, et enclencha la musique.


http://www.youtube.com/watch?v=onE43h_TUUY


Il ne restait plus qu'une journée et demi avant l'examen hunter qui se déroulerait ici.
_________________


Revenir en haut

Medusa
*meduse-nécrophile*

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2009
Messages: 2 149
Localisation: En vadrouille dans Bruxelles
Féminin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat
Personnage préféré: Uvoguine, what else?

MessagePosté le: Jeu 19 Sep - 11:03 (2013)    Sujet du message: Repérage sur les terres gelées de Bissrie. [ Ouvert à tous ] Répondre en citant

Donc, dans l'attente de l'examen, on vient poster ici ou sur le sujet que tu viens de créer?
_________________
J'ai reçu un blog pour mon anniversaire.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur

Jojo
Hunter Moderation

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juin 2009
Messages: 1 146
Personnage préféré: Novu

MessagePosté le: Jeu 19 Sep - 11:07 (2013)    Sujet du message: Repérage sur les terres gelées de Bissrie. [ Ouvert à tous ] Répondre en citant

Sur le sujet que je viens de crée s'il vous plaît.
Au fait medusa, vu que TheCard veut pas être MJ et qu'il faut qu'on soit au moins deux vu que je peux pas me donner des notes moi même, je compte sur toi pour suivre la progression de Josip et lui attribuer des compétences selon ses actions comme je l'ai fait avec ton personnage.
_________________


Revenir en haut

Medusa
*meduse-nécrophile*

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2009
Messages: 2 149
Localisation: En vadrouille dans Bruxelles
Féminin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat
Personnage préféré: Uvoguine, what else?

MessagePosté le: Jeu 19 Sep - 11:30 (2013)    Sujet du message: Repérage sur les terres gelées de Bissrie. [ Ouvert à tous ] Répondre en citant

ok, je surveille tes points.
Pour le combat en ville, je te donne 1 point de Zetsu et un 1 point de En pour la filature, plus un 1 point de Shu pour le fait que tu te batte au stylo.

Pour les terres de Bissrie, pour le combat contre le monstre toujours au stylo et avec la stalagmite de glace, je te rajoute 1 point de Shu, plus 1 point de zetsu pour t'être adapté au redoutable climat (je ne suis pas sure, cependant, que cela doive être comptabilisé dans le zetsu. Dois-je le mettre plutôt dans la catégorie Ren (sous catégorie Ken?)
-------
edit: dans la mesure où tu as tout de même fait deux combats intenses, je te donne aussi 1 point de Ryu.
_________________
J'ai reçu un blog pour mon anniversaire.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur

Jojo
Hunter Moderation

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juin 2009
Messages: 1 146
Personnage préféré: Novu

MessagePosté le: Jeu 19 Sep - 16:59 (2013)    Sujet du message: Repérage sur les terres gelées de Bissrie. [ Ouvert à tous ] Répondre en citant

Pour la résistance au froid c'est plutôt dans le Ren.


Je précise que dans le cas de ton personnage comme pour le mien, toute compétence, même si par exemple j'ai 100 en Ren et 0 en Ten implique que mon personnage ne maîtrise pas encore le Nen, ces qualifications seront valide une fois le nen déclenché.
Donc je résume, Josip gagne : 


1 Zetsu
1 En
1 Shu
1 Ren
1 Ryu 


C'est ça ?
_________________


Revenir en haut

Medusa
*meduse-nécrophile*

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2009
Messages: 2 149
Localisation: En vadrouille dans Bruxelles
Féminin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat
Personnage préféré: Uvoguine, what else?

MessagePosté le: Jeu 19 Sep - 17:33 (2013)    Sujet du message: Repérage sur les terres gelées de Bissrie. [ Ouvert à tous ] Répondre en citant

Je t'avais mis 2 points de Shu, mais si tu ne t'en sens pas digne...
_________________
J'ai reçu un blog pour mon anniversaire.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur

Jojo
Hunter Moderation

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juin 2009
Messages: 1 146
Personnage préféré: Novu

MessagePosté le: Ven 20 Sep - 09:41 (2013)    Sujet du message: Repérage sur les terres gelées de Bissrie. [ Ouvert à tous ] Répondre en citant

Je ne m'en sens pas digne vraiment, merci pour ton travail.
_________________


Revenir en haut

Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:37 (2016)    Sujet du message: Repérage sur les terres gelées de Bissrie. [ Ouvert à tous ]

Revenir en haut

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hunter X Hunter Dreams Index du Forum -> RPG Hunter X Hunter -> Entre les villes Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
lpch_photo par Leparachute