Hunter X Hunter Dreams Index du Forum
FAQ     Rechercher     Membres     Groupes     Profil     Se connecter pour vérifier ses messages privés     S’enregistrer
Connexion



Chasse en montagne

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hunter X Hunter Dreams Index du Forum -> RPG Hunter X Hunter -> Entre les villes
Medusa
*meduse-nécrophile*

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2009
Messages: 2 149
Localisation: En vadrouille dans Bruxelles
Féminin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat
Personnage préféré: Uvoguine, what else?

MessagePosté le: Mer 14 Aoû - 12:13 (2013)    Sujet du message: Chasse en montagne Répondre en citant

Le train filait à présent à travers un majestueux décor montagneux. Cela faisait une journée que le train avait quitté son point de départ, la gare de Radrim. Après deux escales à Celarbone, puis à Párïs, le train le plus célèbre du monde entamait sa nouvelle étape, une gigantesque chaîne de montagnes. Dans une heure, le train ferait escale à Nivène. Demain matin, il s'arrêterait à Viek, puis traverserait la grande rivière et ensuite traverserait le second continent jusqu'à Kepín. La traversée entière des deux continents n'aura pris qu'une semaine, grâce aux technologies de pointe utilisées sur le plus long réseau ferroviaire du monde. Mais la jeune femme ne comptait pas aller jusqu’au bout de la ligne. Elle comptait descendre au prochain arrêt.

Anÿs regarda le paysage qui n'avait absolument rien à voir avec celui de son pays natal. Elle se demanda à quoi devait ressembler la vie dans ces gigantesques montagnes. Où trouvaient-ils leur nourriture? Le pays était-il en guerre? Les villages se faisaient-il piller chaque année au moment des récoltes? Cela faisait à présent plus de deux ans qu'elle avait été officiellement évacuée de son pays natal. La paix n'était toujours pas installée là-bas. Beaucoup de gens contestaient l'accession au pouvoir du nouveau président, et des émeutes éclataient aux quatre coins du pays. Mais Anÿs s'en fichait. Elle n'attendait plus rien d'un pays qui lui avait tout pris sans jamais rien lui donner en échange. Elle n'avait plus rien à faire. Elle ne se battrait plus jamais pour la paix ou la liberté d'un pays qui ne saurait jamais quoi en faire.

Elle ne savait pas exactement ce qu'elle voulait faire à la place, mais avait établit un petit programme qui lui permette d’y réfléchir. Tout d’abord, elle allait rendre visite à un de ces hunters conseillés par son ex-employeur. Quelque soient ses projets d’avenir, ils passaient tous par l’acquisition de cette « force ». Avec elle, elle pourrait se débrouiller seule. Plus personne ne profiterait plus jamais d’elle. C’était ça : Pour la première fois de sa vie, Anÿs voulait quelque chose et se sentait prête à tout pour l’avoir.

Elle se rappela les dernières paroles du boss détective avant leur séparation : « Tu as des dispositions pour acquérir la force, mais le chemin est beaucoup plus ardu que tu ne le crois. Et surtout, il te manque quelque chose de capital pour le moment. » Anÿs s’était emportée et demanda ce qu’il voulait dire. « Tous les hunters veulent quelque chose et sont près à parcourir la terre entière et affronter tous les dangers pour cette chose. Toi, tu ne veux pas encore assez. Tu n’as pas encore de détermination. Tu es trop habituée à ce qu’on décide pour toi. » Ce qu’il avait pu l’énerver à ce moment-là. Elle allait lui montrer. Elle allait descendre à Nivène, fouiller toutes les montagnes s’il le fallait, mais elle allait trouver ce hunter ermite et le forcer à la prendre comme élève. Après, il serait toujours temps de trouver quoi faire de sa vie.

Le Radrim-Pekín arriva pile à l’heure à l’élégante gare de Nivène. Anÿs ramassa son sac à dos et descendit. Elle avait un peu de nourriture, un kit de survie, plus un poignard et deux pistolets (c’était plus fort qu’elle. Elle ne se sentait pas rassurée sans une arme à feu sur elle.) Elle sourit. Que la chasse à l’ermite commence.
_________________
J'ai reçu un blog pour mon anniversaire.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur

Publicité






MessagePosté le: Mer 14 Aoû - 12:13 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut

Medusa
*meduse-nécrophile*

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2009
Messages: 2 149
Localisation: En vadrouille dans Bruxelles
Féminin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat
Personnage préféré: Uvoguine, what else?

MessagePosté le: Dim 18 Aoû - 15:15 (2013)    Sujet du message: Chasse en montagne Répondre en citant

La première semaine de chasse fut source d'ennuis. Anys avait du mal à se mélanger à la foule. Il fallait dire qu'avec son sac à dos et ses vêtements, elle ressemblait à un vagabond. En y ajoutant ses réflexes de survie, elle semait la méfiance partout où elle allait. Rien d'étonnant donc à ce qu'elle se retrouve coincée dans un commissariat après avoir eu une bagarre avec un groupe d'ivrognes. Elle était en état de légitime défense, car c'était les ivrognes qui avaient commencé, mais les policiers avaient estimés qu'elle était la plus dangereuse car elle portait des armes et savait s'en servir.

Elle passa deux jours à expliquer qui elle était et d'où elle venait. Cela ne l'aida pas du tout. Le commissaire de la ville ne voulait pas d'une terroriste potentielle dans la nature.
"Se dissimuler dans un monde en paix et se dissimuler dans un monde en guerre, ce n'est absolument pas la même chose, "constata la jeune fille. "Paradoxalement, dans les territoires pacifiés, les gens repèrent beaucoup plus vite ce qui pourrait se révéler dangereux."
Elle se rappela qu'à son camps, les gens pouvaient dîner avec un fusil de guerre à leur côté sans que personne n'y trouve rien à redire. Ici, les policiers faisaient tout un plat simplement parce qu'elle portait ses armes sous sa veste. Ils ne voulaient pas qu'elle porte d'armes du tout.

Comme Anys commençait à s'énerver, elle fut envoyée dans une cellule sombre en isolation. elle sourit. Elle voyait bien que ces misérables gens n'avaient pas l'habitude de surveiller des gens réellement dangereux. Elle commença par faire une bonne sieste et quand la nuit arriva, il ne lui fallut qu'une dizaine de minutes pour forcer la porte de sa cellule. Quelques minutes plus tard, elle prenait en otage un des policiers de garde.
" Il y a quelques petites choses que vous pourriez m'apprendre, et c'est la raison pour laquelle je ne vous ai pas encore assommé. Puisque vous êtes responsables de la sécurité et que vous vous souciez beaucoup des personnes susceptibles de vous apporter des ennuis, vous devez être au courant de la présence des Hunters dans votre pays, n'est-ce pas?"
Le pauvre homme hocha la tête. "Enfin, la plupart des Hunters savent se montrer discrets, contrairement à vous," osa-t-il.
"Que savez-vous sur Rolf Farras?"
C'était le nom du Hunter que le H-Détective lui avait conseillé.
"Ah, lui... il s'est installé dans le pays il y a cinq ans, donc on le connait. Mais il ne passe en ville qu'une ou deux fois par an. Sinon, il passe sa vie dans les hautes montagnes et est impossible à localiser."
"Quand repassera-t-il en ville?"
"Pas avant quatre mois, mais on ne peut jamais prédire ses apparitions. Il revient uniquement lorsqu'il a besoin de renouveler son matériel et c'est toujours à l'approche de l'examen des hunters. "
"Vous n'avez vraiment pas une idée de l'endroit où il pourrait se trouver?"
"Il... Un journaliste s'amuse à le suivre de temps à autre. Il doit savoir. Il travaille pour Rotyl News, vous devriez pouvoir le trouver au siège du journal."
"Merci bien. Vous avez mis deux jours à me donner mes infos, mais on s'en sort bien, non?"
"Qu'est-ce que vous faites ici? Vous êtes un hunter?"
"Bien sûr que non. Je vous aurai montré ma licence dès la bagarre, sinon. Je veux le voir. C'est tout."
Elle enleva son couteau de la gorge du policier, ramassa ses affaires et quitta tranquillement le commissariat sans dire au revoir. Les hommes n'essayèrent pas de l'arrêter. Ils étaient soulagés à l'idée que cette dingue parte dans les montagnes. Les hauts sommets étaient dangereux en cette saison. Avec de la chance, elle n'en reviendrait pas.

Le lendemain matin, Anys trouvait le fameux journaliste. Celui-ci lui expliqua que Rolf Farras se promenait essentiellement dans un massif de montagnes de cinq milles mètres, à la recherche d'animaux rares et étudiait par la même occasion la fonte des glaciers. Après une conversation d'une heure, Anys décida de se préparer pour sa randonnée en montagne. Elle s'acheta un équipement pour la montagne, de nouveaux vivres et se mit en route.
Les choses sérieuses commençaient.
_________________
J'ai reçu un blog pour mon anniversaire.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur

Jojo
Hunter Moderation

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juin 2009
Messages: 1 146
Personnage préféré: Novu

MessagePosté le: Dim 18 Aoû - 16:05 (2013)    Sujet du message: Chasse en montagne Répondre en citant

Mis en prison parce qu'elle avait l'air de vagabonder et sortie en violentant la police.ça ressemble au scénario de Rambo ^^
_________________


Revenir en haut

Medusa
*meduse-nécrophile*

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2009
Messages: 2 149
Localisation: En vadrouille dans Bruxelles
Féminin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat
Personnage préféré: Uvoguine, what else?

MessagePosté le: Dim 18 Aoû - 16:19 (2013)    Sujet du message: Chasse en montagne Répondre en citant

J'admets avoir pensé au film en écrivant cette partie.
_________________
J'ai reçu un blog pour mon anniversaire.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur

Medusa
*meduse-nécrophile*

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2009
Messages: 2 149
Localisation: En vadrouille dans Bruxelles
Féminin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat
Personnage préféré: Uvoguine, what else?

MessagePosté le: Sam 24 Aoû - 17:49 (2013)    Sujet du message: Chasse en montagne Répondre en citant

La chasse d’Anys dura près de dix jours. Lorsqu’elle atteignit le haut massif où Rolf Farras avait l’habitude de disparaître, elle tenta de glaner quelques informations auprès des habitants, mais n’obtint rien de très intéressant. On le voyait un peu partout. Il descendait parfois dans des petits villages, se reposait dans des abris des alpages, mais jamais deux fois le même. En hiver, il venait régulièrement alerter les villages des dangers d’avalanches imminentes et avait ainsi sauvé plusieurs centaines de vie. En été, il traquait les braconniers, étudiait la fonte des glaciers. C’était toujours lui qui décidait quand on pouvait le voir. Personne ne savait comment le trouver ou le contacter. Il pouvait ainsi disparaître pendant des mois et des mois. Cela ne facilitait pas la tâche d’Anys, mais cela ne faisait que renforcer sa détermination à en faire son professeur.

La jeune fille commençait à comprendre ce que son ami voulait dire à propos des hunters. Il fallait avoir une volonté de fer pour accomplir les exploits qu’on leur attribuait. Cette volonté était certainement la principale source de leur force hors du commun.

Elle ne devait donc pas se laisser décourager par la difficulté de sa traque. Mais après dix jours de recherche, et commencer à connaître la montagne comme si elle y avait passé toute sa vie, elle se dit qu’il était temps de changer de stratégie. Elle se rappela un des conseils qu’Eric lui avait donné lors de sa formation. « Quand tu dois chasser une proie particulièrement difficile, tu dois te mettre dans sa peau… » La jeune fille décida de se mettre à jouer à Rolf Farras. Elle se mit à dormir dans des cabanes d’alpage abandonnées, se nourrir de baies et de plantes et chasser les marmottes géantes (seul gibier dont la chasse était autorisée dans le pays, car l’espèce avait été déclarée envahissante.)

Un matin, alors qu’elle remplissait sa gourde à l’eau d’un torrent, elle eu un désagréable frisson. Elle se sentait observée. Elle se retourna, et ne vit d’abord rien. Puis, elle vit quelque chose bouger dans un pierrier lointain. C’était un chat géant, au poil brun tacheté de gris, et au bout des oreilles noir. Elle en avait vu des photos dans les villages. C’était un lynx rytolien, l’animal emblématique de ces montagnes. A ce que les gens du coin disaient, c’était le super prédateur de ces régions. Avec sa taille égale à celle d’un bœuf, il n’avait pas peur de s’attaquer aux animaux de toutes les tailles, y compris les humains qui osaient venir l’importuner. La couleur de son pelage lui permettait de se camoufler aisément dans le paysage et se déplaçait toujours sans faire le moindre bruit. Il avait également un excellent odorat et une des vues les plus puissantes du monde animal. Et pour couronner le tout, il ne descendait jamais en dessous de 2500 mètres d’altitude, et vivait essentiellement dans les falaises escarpées où les humains ne pouvaient pas le suivre. C’était un véritable coup de chance de voir une de ces créatures. Anys considéra cela comme un signe. Si elle était capable de débusquer un lynx du Rytol, Farras ne devrait pas être un problème. Elle ramassa son sac et se mit à suivre la bête.

Au début, ce fut assez compliqué, car l’animal l’avait sentie. La jeune fille du masquer son odeur en se recouvrant de boue. Ensuite, il lui fallut plusieurs heures avant de retrouver tout son art de la filature, ce qu’elle avait un peu oublié pendant ces deux années de paix. Mais le plus compliqué venait lorsqu’elle devait suivre la bête dans les rochers. Escalader les parois rocheuses en silence et suffisamment vite pour ne pas perdre la bête de vue lui semblait être impossible. Mais finalement, ses efforts finirent par payer. Après une escalade particulièrement pénible, elle finit par trouver la tanière du lynx où se trouvait également une femelle en train d’allaiter ses trois petits. Les deux félins adultes hérissèrent le poil montrèrent les dents dès qu’ils repérèrent l’intruse. Anys se mit en position de défense. Ces bestioles pouvaient la tuer. Mais la vue des trois petites boules de poils dans la tanière lui ôta tout envie de tuer les bêtes. Elle ne voulait pas les rendre orphelines. Cela lui rappelait trop de mauvais souvenirs. Elle choisit une autre option, la plus logique selon elle car tout le temps utilisée lorsqu’elle était dans son camp rebelle. Elle ouvrit son sac et en sortit sa marmotte géante qu’elle avait abattue le matin même. Elle le déposa sur le sol et recula de quelques mètres. Le lynx mâle relâcha sa garde et s’approcha du gibier. Il le flaira un moment, puis le prit dans sa gueule et le rapporta au nid. « Cadeau accepté, présence autorisée. »

Presque à cet instant, elle entendit une voix dans son dos qui la fit sursauter.
« Bien, comme tu as réussi à te faire accepter par les lynx, je te mets un six sur dix. »
Elle voulu se retourner, mais sentit une lame métallique pointée sur sa nuque.
« Tu ne bouges pas. On va causer. »
Anys se mordit la lèvre. Un type l’avait suivie jusqu’ici et elle ne l’avait ni vu, ni entendu, ni sentit arriver.
_________________
J'ai reçu un blog pour mon anniversaire.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur

Jojo
Hunter Moderation

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juin 2009
Messages: 1 146
Personnage préféré: Novu

MessagePosté le: Sam 24 Aoû - 19:09 (2013)    Sujet du message: Chasse en montagne Répondre en citant

MJ 


Pour avoir ressenti le lynx la guetter : +1 en EN
Pour avoir exeré la filature de ces animaux : +2 en Zetsu


Modifications ajoutées à ta fiche.
_________________


Revenir en haut

Medusa
*meduse-nécrophile*

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2009
Messages: 2 149
Localisation: En vadrouille dans Bruxelles
Féminin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat
Personnage préféré: Uvoguine, what else?

MessagePosté le: Mar 27 Aoû - 21:12 (2013)    Sujet du message: Chasse en montagne Répondre en citant

Anys réfléchit à toute vitesse. Qui était ce type qui s’était donné la peine de la suivre sur cette pente escarpée de montagne. Une réponse lui vint vite à l’esprit.
- Vous êtes Rolf Farras ?
- Et toi, tu es une candidate à l’examen de hunter, n’est-ce pas ?
Elle, une candidate à l’examen de hunter ? C’est vrai qu’elle y avait pensé à un moment donné, mais elle s’était vite dit que s’entraîner avec le hunter passait avant.
- Heu, pas forcément cette année.
- Sage décision, car à mon sens, tu n’es pas prête pour cette année.
- Comment ça ?
- Car si j’avais été un des juges ou un des obstacles durant l’examen, tu serais morte depuis longtemps. Sais-tu que je te suis depuis hier soir ?
Anys réfléchit. Mis à part l’instant où elle avait sentit le regard méfiant du lynx, elle ne s’était jamais sentie observée le moins du monde. C’était particulièrement insultant pour elle qui pensait avoir toujours eu un sixième sens pour ce genre de choses.
- Bref, j’aurais été une personne mal intentionnée, comme un paquet de types et de créatures fréquentant l’examen de hunter, je ne t’aurais même pas laissé passer la nuit.
- Et pourquoi ne m’avez-vous pas tuée, alors ?
- Parce que je m’ennuyais. En cette période de l’année, il ne se passe pas grand-chose dans les montagnes. Alors quand j’ai appris qu’une candidate à l’examen de hunter s’était mise en tête de me débusquer, j’ai eu envie de jouer un peu.
Il voulait jouer…
- Et qu’est-ce qui vous fait croire que je veux passer cet examen ?
- Parce que je suis le navigateur du Rytol, tiens. Pour quelle autre raison une débutante dans ton genre viendrai me voir ?
- C’est quoi, un navigateur, dans le langage des hunters ? Moi, tout ce que je veux, c’est faire de vous mon professeur.
- C’est tout ? Et bien, c’est refusé. Tu n’es pas assez douée.
- Dans ce cas, tuez-moi tout de suite car je ne vous lâcherais pas. Cela me prendra des années s’il le faut, mais un jour, c’est moi qui placerais mon couteau sous votre gorge, et je vous forcerai à m’apprendre ce que vous savez sur la « force ».
Rolf Farras eu un étrange rire qui aurait glacé n’importe quel homme ordinaire. Mais Anys n’était pas ordinaire. Elle avait côtoyé des sous-hommes assoiffés de sang et de vices toute sa vie.
- Ca commence à devenir marrant. Tu vas peut-être me divertir encore un peu.
Il relâcha son couteau. Anys en profita pour se retourner et essayer de l’attaquer avec son propre poignard. Peine perdue. Une seconde plus tard, elle était plaquée au sol. Rolf Farras, un homme d’une quarantaine d’année, aux cheveux châtain et avec une barbe fournie la maintenant dans cette position avec un seul pied posé au dessus de sa cage thoracique.
- C’est dix ans trop tôt pour que tu m’affrontes dans un corps à corps, poupée. Mettons les choses au clair. Je ne prends pour élèves que des personnes ayant passé l’examen de hunter. Et je n’envoie à l’examen que ceux qui réussissent mon test. Toi, tu as raté ton premier essai. Il fallait que tu choppes au moins un 8 sur dix lors de ta filature du lynx, mais comme tu ne m’as jamais repéré, tu ne mérites pas cette note.
Anys lui jeta un regard sombre, mais quelque chose lui disait que rien n’était encore perdu.
- En revanche, l’examen de hunter n’est jamais que dans six semaines. Tu peux encore me faire changer d’avis.
- Et comment je fais ? Je dois vous attraper ?
- Ce sera plutôt l’inverse.
Il sortit un morceau de charbon de sa veste et dessina une tache sur le front de la jeune fille.
- Comme le lieu de l’examen est loin d’ici, je vais te fixer une limite de cinq semaines. Pendant ce temps, je vais te chasser. Et à chaque fois que je t’attrape, je te donnerai une nouvelle tache. Si à la fin des cinq semaines, tu as moins de six taches sur le visage, je t’inscrirais à l’examen de hunter et te dirais comment t’y rendre. Par contre, à l’instant où je t’aurais mis ta sixième tache, tu seras priée de ne pas revenir m’embêter avant l’année prochaine.
Anys réfléchit quelques secondes, puis accepta le marché.
- A la bonne heure. Le jeu commence tout de suite.

Et il avança son morceau de charbon pour lui faire une nouvelle marque. Comprenant ses intentions, la jeune fille se débattit en agitant son poignard. Il recula un instant, ce qui permit à la jeune fille de s’échapper en roulant sur le côté. Malheureusement, elle avait mal calculé son coup et glissa sur la pente rocailleuse. Elle roula une bonne dizaine de mètres avant d’être arrêtée par un névé. Cela faisait assez mal.
- Ca va ? se renseigna le Navigateur, toujours sur la terrasse de la tanière des lynx
Anys se releva péniblement. Elle n’avait rien de cassé, mais était couvertes d’éraflures plus ou moins profondes. Il y avait beaucoup de sang étalé sur la neige.
- Allez vous faire foutre ! grogna-t-elle.
_________________
J'ai reçu un blog pour mon anniversaire.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur

Medusa
*meduse-nécrophile*

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2009
Messages: 2 149
Localisation: En vadrouille dans Bruxelles
Féminin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat
Personnage préféré: Uvoguine, what else?

MessagePosté le: Mer 11 Sep - 15:44 (2013)    Sujet du message: Chasse en montagne Répondre en citant

En deux jours, Anys reçu trois nouvelles taches. Rolf Farras ne lui laissait pas le moindre instant pour se reposer. L’attitude du hunter énervait la jeune fille au plus haut point, mais elle devait admettre que cette épreuve avait du bon en sois. Après la première nuit où elle s’était réveillée quelques secondes trop tard, tous ses réflexes datant des heures sombres de la révolution revinrent à la surface. Certes, le hunter était difficile à repérer car il ne dégageait pas d’aura meurtrière. (il ne lui voulait pas de mal, après tout. Il voulait juste s’amuser un peu), mais la puissance de ses cinq sens et de son intuition retrouvèrent vite leur ancienne dextérité. La deuxième nuit, elle sentit le hunter arriver et tenta de le repousser avec son poignard. Malheureusement, l’homme était bien plus agile qu’elle et évita ses attaques sans le moindre effort. Cette brève lutte s’était terminée sur une tache noire sur son visage.

La troisième tache fut infligée un peu plus tard dans la nuit, alors que la jeune fille se déplaçait dans un grand espace dégagé. Anys l’avait sentit venir et avait préparé ses armes, mais encore une fois, l’agilité du hunter avait fait toute la différence. L’ancienne rebelle avait tout de même finit par entailler son pull et il avait disparu sans laisser de traces. Ensuite, le hunter n’avait pas donné signe de vie pendant un long moment. Durant une semaine, Anys ne vit aucun être humain. Seulement des moutons, des oiseaux, des chamois noirs, des marmottes géantes et une nouvelle fois son copain le lynx. Durant six jours, elle maintint son attention au plus au niveau, mais commença à se relâcher le jour suivant. Le huitième jour, alors qu’elle remplissait sa gourde, elle le sentit à nouveau approcher. Elle saisit un galet dans la rivière et sans attendre qu’il s’approche, elle se retourna et lança son projectile. Contre toute attente, elle atteint le front du hunter qui se trouvait encore à une trentaine de mètres de sa proie.

- « Ouch ! Ca, c’est une bonne surprise. Tu es nulle au corps à corps, mais quand il s’agit de viser quelque chose au loin, c’est déjà beaucoup mieux. »
- « C’est ça ! Un pas de plus et je vous en colle un autre. » Répondit elle avec des projectiles dans les deux mains.
- « C’est noté. » Et il disparut dans les rochers.
Quand la jeune fille fut certaine que son adversaire n’était plus là, elle regarda les cailloux qu’elle tenait dans les mains. Elle ne s’était jamais entraînée à des projectiles de cette taille. Elle l’avait fait de façon tellement naturelle. D’accord, elle avait appris à viser avec des armes à feux, mais c’était assez différent que de lancer un projectile avec ses propres mains. Elle s’assit un instant et sortit son révolver qui n’avait servit qu’à chasser des marmottes géantes. Était-il vraiment nécessaire ici ? Elle ne voulait pas tuer le hunter par simple réflexe. Bon, il semblait assez fort pour s’en tirer… Elle remit son arme à sa place. A a prochaine apparition du navigateur, elle essayera de le repousser avec son arme à feu.

Mais il tarda à se montrer. Elle ne sentit à nouveau son aura que cinq jour plus tard. Elle saisit immédiatement son arme et s’efforça de localiser son ennemi. Il était difficile à trouver. Forcément, il y a tant de cachettes possibles en montage : des rochers, des arbres, des collines… il était quelque part et il la surveillait.
Cette désagréable sensation dura une semaine, plus il fit une nouvelle tentative pour l’approcher. Dès qu’elle vit son poursuivant sortir de sa cachette, Anys fit feu. L’homme disparu, mais ne cessa pas de la suivre pour autant.

Deux jours plus tard, un orage éclata et les sens d’Anys furent perturbés, de plus, elle ne voulait pas dégainer son arme métallique par un temps pareil. Rolf en profita pour la surprendre alors qu’elle cherchait un abri dans un village d’alpage abandonné. Il avait sauté du toit, l’avait plaquée au sol et lui avait collé sa cinquième tache. Mais tandis qu’il s’appliquait à cette tache, il sentit un danger imminent. Il eut tout juste le temps de se protéger. Anys avait saisit une arme de rechange cachée dans sa veste et lui avait tiré dessus à bout-portant.
- « Ouah, désolée ! Je ne voulais pas vous tuer. C’est un réflexe… » S’excusa la jeune fille, affolée.
- « Nan, ça va, c’est ma faute. J’avais stupidement relâché ma garde. »
- « je vous ai perforé le ventre. Il faut aller dans un village…»
- « Non, c’est juste un gros bleu… »
- « Je connais mon arme… »
- « Et je connais mes limites. »
Il enleva sa veste et sa chemise. Effectivement, la balle tirée par Anys n’avait même pas entamé la peau du hunter. Mais elle était violacée. C’était bien la preuve que le projectile l’avait atteint.
- « C’est pas possible, une arme pareille peut transpercer trois personnes d’un coup à une telle distance… »
- « Trois personnes normales, mais je ne suis PAS normal. Allez, ce sera tout pour ce soir. »
Et il disparut.
Anys ne dormit pas de la nuit, réfléchissant à ce qui s’était passé. Elle avait été certaine de l’avoir blessé à mort. Personne ne pouvait résister à une balle tirée à bout portant avec le pistolet qu'elle avait utilisé, mais il avait… Plus que jamais, elle voulait devenir hunter et acquérir la force. Ne plus jamais avoir peur des balles, quel merveilleux pouvoir.


-------------
Promis, je me dépêche pour être prête pour la première partie de l'examen de Hunter.
_________________
J'ai reçu un blog pour mon anniversaire.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur

Medusa
*meduse-nécrophile*

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2009
Messages: 2 149
Localisation: En vadrouille dans Bruxelles
Féminin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat
Personnage préféré: Uvoguine, what else?

MessagePosté le: Mer 18 Sep - 20:09 (2013)    Sujet du message: Chasse en montagne Répondre en citant

La fin de l'épreuve imposée par Rolf Farras arrivait presque à sa fin. Depuis qu'Anys l'avait blessé avec son pistolet, le hunter s'était montré beaucoup plus prudent. Il se montrait encore plus discret. Il se passait des journées entières sans que la jeune fille ne sente sa présence. Mais d'une certaine façon, Anys était certaine que l'homme l'épiait. Après l'accident où elle avait crut l'avoir tué, elle avait commencé à croire que son adversaire lui avait imposé cet exercice pour tester toutes ses capacités: combat, attention, connaissances, caractère... Elle commençait à éprouver de la gratitude pour lui, pour lui avoir permis de se défendre aussi longtemps. Dans la vraie vie, aucun ennemi ne lui aurait laissé la moindre opportunité de s'améliorer. Mais elle savait aussi que les deux prochains jours seraient particulièrement épuisants. Il allait revenir à la charge, cela ne faisait aucun doute, et cette fois-ci, il n’irait pas avec le dos de la cuiller.
Pour ce qu’elle appelait « l’assaut final », elle choisit les abords d’un lac. Il y avait un peu de relief, quelques rochers, de la neige… Cela donnait l’occasion à son ennemi de se cacher, mais à elle aussi.
Elle nettoya encore une fois son arme et la chargea, tout en restant concentrée sur l’espace environnant. Ce fut en fin de soirée qu’elle sentit enfin la présence de son adversaire. Sans hésiter, elle s’avança dans l’eau froide et sortit son pistolet. Elle observa le paysage. Le Hunter ne se cachait même pas. Il fonçait tout en tenant un gros rocher devant lui. C’était plutôt embêtant, car ses balles n’étaient pas assez puissantes pour traverser la roche. Mais elle s’était doutée qu’il avait consacré ces dernières semaines à chercher une parade à ses projectiles. Et elle avait également réfléchit à ce que l’homme tenterait de faire, et avait trouvé sa parade. Elle s’enfonça encore un peu plus dans le lac. L’eau était très froide, mais Anys pensait pouvoir la supporter un moment.

Le hunter arriva sur les rives du lac et trébucha lorsqu’il arriva dans la boue. C’était l’instant que la jeune fille attendait. A l’instant où elle entraperçut un morceau de son épaule, elle tira sur le hunter. Il lui sembla qu’elle l’avait atteint car il se cacha immédiatement derrière son rocher et n’en bougea plus.
- « C’était bien trouvé », la félicita-t-il. « Mais tu ne peux pas rester indéfiniment dans cette eau. Tu n’es pas une Zaoldyeck. »
- « Une quoi ? »
- « Laisse tomber. Prête pour le second round ? »

Anys trembla, car elle savait que plus son adversaire se rapprochait, plus il prenait l’avantage.
Il y eut comme une explosion à l’endroit où le hunter se cachait. Ensuite, elle ne vit qu’une ombre glissant sur l’eau comme s’il s’était agit d’une torpille avant de se retrouver face à face avec le navigateur. Par réflexe, elle vida son chargeur sur sa poitrine, mais cela ne lui fit rien du tout. Il eut un sourire puis posa son doigt sur le front de la jeune fille.
- « Reçue ! »
Anys ne comprit pas tout de suite.
- « Tu n’aurais pas réagi lorsque je me retrouvais en face de toi, et ce serait la sixième tache qui se trouverait à présent sur ton front. »
- « Je… l’épreuve n’est pas finie. Il y a encore plus de vingt heures… »
- « Mais il y a eu des changements d’horaire dans les compagnies aériennes, donc tu dois partir plus tôt. »
- « Mais… »
- « A dire vrai, tu as encore beaucoup de travail à faire, mais tu as prouvé au cours de ces cinq semaines que tu étais encore capable de beaucoup évoluer. Tu sais garder ton sang froid, as des sens très affûtés, as un certain don pour la chasse et la survie et tu vises foutrement bien. Tu as des chances de survivre à l’examen. Quand tu l’auras passé, tu pourras revenir ici. PAS AVANT. »

L’homme fouilla dans une sacoche. Anys remarqua que ses balles avaient fait des trous dans la tenue du hunter, mais que ce dernier ne semblait pas avoir la moindre égratignure. Il était en acier, ou quoi ? Rolf sortit une enveloppe qu’il donna à la jeune fille. Il y avait quatre tickets de train et de dirigeable.
- « Voilà, utilise les billets les uns après les autres et tu arriveras sur les lieux de l’examen. »
- « Je… merci. »

Et l’homme disparu en un éclair.

Seule, la jeune fille retourna sur la berge. Elle commençait à ressentir le froid. Elle s’assit dans l’herbe et examina l’enveloppe. Les tickets l’emmenaient d’une ville à l’autre, pour finir sur un arrêt en plein milieu des terres gelées de Bissrie.


-------
Et valà. Mon prochain poste sera dans les terres gelées de Bissrie.
_________________
J'ai reçu un blog pour mon anniversaire.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur

Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:56 (2016)    Sujet du message: Chasse en montagne

Revenir en haut

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hunter X Hunter Dreams Index du Forum -> RPG Hunter X Hunter -> Entre les villes Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
lpch_photo par Leparachute