Hunter X Hunter Dreams Index du Forum
FAQ     Rechercher     Membres     Groupes     Profil     Se connecter pour vérifier ses messages privés     S’enregistrer
Connexion



Battle Royale

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hunter X Hunter Dreams Index du Forum -> Membres -> Mangas/Animes/OST
Jojo
Hunter Moderation

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juin 2009
Messages: 1 146
Personnage préféré: Novu

MessagePosté le: Mar 28 Juil - 14:49 (2015)    Sujet du message: Battle Royale Répondre en citant

Dessiné par Masayuki Taguchi et scénarisé par Koushun Takami ( auteur du livre original ) est un Seinen particulièrement violent et poignant.

Suivant fidèlement l'intrigue du roman Battle Royale ayant fait fureur au Japon, roman qui finira par être adapté en un film de bonne qualité, le manga lui, en 15 volumes prend le temps de s'attarder sur chaque protagoniste en profondeur.

Synopsis : Dans un futur proche, un régime militarisé a prit place en Asie, centralisé au Japon. La vie ne paraît pas si différente que n'importe quel pays "libre", mais les dissidents politiques y sont surveillés, et chaque années, afin de discipliner la jeunesse et s'assurer sa docilité, le régime met en place le programme Battle Royale.
Ce programme consiste à choisir une classe d'élève de 3eme au hasard, de les réunir sur un territoire délimité, et qu'ils s'entretuent. Chaque élève a autour du coup un collier prévu pour exploser si il cherche à l'enlever ou si aucun élève n'est mort durant 24 heures. Aussi, chaque journée qui passe, certaines zones du territoire où se déroule le programme sont des zones de danger, signifiant que tout élève qui y pénétrerait verrait son collier exploser.
A l'issue de cette Battle Royale, il ne doit en rester qu'un, celui-ci pourra alors rentrer chez lui.
Shuuya, élève dynamique et aimé de ses camarades verra sa classe participer au programme après que ceux-ci aient été piéger en croyant qu'ils participaient à un voyage de fin d'année. Tous se retrouvent sur une île, la camaraderie passée avec ses amis devient de plus en plus incertaine, il ne sait pas à qui il peut faire confiance, mais il reste déterminer à ne pas jouer et à chercher un moyen de sauver sa classe par tous les moyens.

Au premier degré, ce Seinen est déjà particulièrement intéressant du fait de la pression qu'il met au lecteur. Ceux qui s'affrontent ne sont pas, comme dans des oeuvres classiques un groupe de protagonistes face à des antagonistes désignés, ce sont des élèves qui ont partagé des histoires d'amitié, ayant plus ou moins d'affinités entre eux selon les cas.
C'est alors un récit terrifiant qui s'annonce, un mélange de paranoïa et de peur, le tout magnifié par un coup de crayon très cru durant les scènes de violences. La classe comporte 40 personnages, un large panel de protagonistes, donnant l'occasion d'approfondir l'histoire et la personnalité de chacun d'entre eux, de déterminer quels furent les "clans" dans la classe, les relations mutuelles. A la fois simple et efficace. On finit par s'identifier à un personnage tant le choix est vaste, mais attention à ne pas s'attacher, les morts fusent sans arrêt.

Les dessins bien que paraissant trop inadéquat, limite bon enfant au début de l'oeuvre sont en réalité d'une efficacité troublante, et comme écrit ci-dessus, les scènes de violences sont parfois si graphiques qu'il convient de s'en détourner. Les personnages sont tous très sympathiques à leur manière, et les changements de situation restent assez imprévisibles la plupart du temps.

Si il fallait trouver des défauts à ce Seinen, peut être serait-ce une tendance à la folie des grandeurs. Car si l'intrigue originale du roman est suivie à la lettre, avec même beaucoup d'ajouts, l'aspect réaliste prend parfois du plomb dans l'aile face à certains comportements de personnages censés être des collégiens/lycéens de 14-16 ans.
L'exemple le plus typique étant un élève pratiquant des arts martiaux qui semble surpasser Bruce Lee sans effort, ou alors l'un des élèves particulièrement dangereux, semblant immortel, et s'en sortant par des prouesses invraisemblables.
D'autres lecteurs reprochent à l'auteur du manga son sexisme, exacerbant certaines scènes originales du roman pour déborder en sexe particulièrement cru. Mais le personnage concerné par ces remarques n'agit pas de manière gratuite, cela est démontré plus tard.

Au premier degré, Battle Royale est donc un manga plein de promesses, un bon divertissement qui maintien en haleine, et pour les amateurs de peur et d'hémoglobine, la Mecque de la violence.
Et pourtant, après une relecture récente, un autre aspect m'a pris à la gorge, plus évident en lisant le manga très détaillé qu'en regardant le film.

Le programme Battle Royale est l'allégorie du système capitaliste actuel ( ne fuyez pas je ne vais pas vous inonder de marxisme frelaté ).
Le personnage de Shuya, très idéaliste ( à un point où ça en devient de la candeur mal placée ), insiste sur le fait que le gagnant est en réalité le grand perdant :

- Jouer, c'est valider le système, accepter ses règles les plus iniques, en somme, jouer au programme, ça revient à participer volontairement au système, chercher un travail salarié, chercher à faire du fric, réussir à en faire ( ou échouer, dans ce cas, Game Over ), pour au final se rendre compte n'avoir rien accompli, de simplement avoir vécu pour survivre, de ne jamais avoir lutté contre tout ce qui était injuste, s'être fourvoyé dans un système qui magnifie le matériel qui au final n'a aucune valeur et a corrompu ses idéaux de Justice.

- Le programme met en concurrence des élèves d'une même classe, ce qui n'est pas anodin, on met face à face des camarades qui ont fait connaissances, sont devenus amis, parfois plus, et on les force à s'entretuer. La mise en concurrence à mort revient à la concurrence de marché, s'opposer sur le marché de l'emploi, surpasser et même écraser les autres pour réussir, alors que l'homme est un être social fait pour l'entraide. Là encore, la réussite professionnelle pour accéder au confort matériel se fait en priorité sur l'humain, le fric avant les amis.

- S'opposer au système, c'est s'opposer au programme. Dans le manga, certains joueurs, dont le personnage principal chercheront à s'opposer au programme, à essayer de fédérer ( à leurs risques et périls ) les autres joueurs, ou a attaquer de front la base militaire de l'île qui coordonne le programme et fait état des morts toutes les 24 heures. Inutile de dire que tous ceux qui cherchent à s'opposer au système connaissent un destin plutôt prévisible...
Dans le système actuel, s'opposer à ce dernier peut se caractériser par nier sa propagande, refuser de se plier à l'esclavage moderne que constitue le salariat, mais ceux là se marginalisent de fait, d'une part socialement, car qui n'a pas d'argent est exclu de la société de fait, et parfois même, marginalisé pénalement, en cherchant à s'opposer frontalement à un système inique, l'appareil judiciaire se charge de rappeler à l'ordre ceux qui ne rentrent pas dans le rang du politiquement correct et refusent de se soumettre à la puissance de l'Etat.
Le parallèle est encore plus marquant quand on sait que le système n'a même pas besoin de combattre ceux qui se rebellent contre lui, mais laisse ceux qui ont accepté de jouer le jeu se charger de tout esprit rebelle. ( Dans le programme, plutôt de collaborer pour renverser la base, ils se tirent dans les pattes parce que certains veulent survivre avant tout, dans le monde réel, toute personne mal pensante et marginale est rejetée car non conforme à une norme fixée par un système ayant intérêt à ce que cette norme soit respectée pour subsister sur le dos des autres ).

Au final, le contexte de régime totalitaire "mou" de Battle Royale n'est peut être pas anecdotique, les actes de dissidence politique sont parfois mentionnés dans le manga, cette allégorie programme/système capitaliste-libéral contemporain n'est pas un malheureux hasard.
Aussi, le comportement d'un élève du programme en dit long sur son comportement dans la vraie vie. Celui qui participerait volontairement admettrait tacitement être prêt à écraser son prochain pour réussir ( individualisme triomphant ), celui qui chercherait à se rebeller en paierait le prix fort et se retrouverait seul contre tous. Celui qui refuserait de jouer et chercherait à aider ses camarades s'avérerait être altruiste et prêt à aider la communauté avant de subvenir à sa gueule.

Et vous... Comment pensez vous réagir si vous étiez réquisitionné dans les mêmes conditions que ces élèves pour participer au programme ? Me poser la question sérieusement m'a beaucoup ébranlé en ce qui me concerne, il faut prendre en compte la peur et ses idéaux, et il y a de quoi se remettre en question quand on trouve la réponse.
_________________


Revenir en haut

Publicité






MessagePosté le: Mar 28 Juil - 14:49 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut

BadisDz
Passe la 3e épreuve
Passe la 3e épreuve

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2013
Messages: 200
Localisation: Paris
Masculin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat

MessagePosté le: Jeu 30 Juil - 17:03 (2015)    Sujet du message: Battle Royale Répondre en citant

Bon, pour ma part j'avais pas vraiment fait le rapprochement avec "notre système occidentale" en regardant le film.

Après comme je te l'ai déjà dit je trouve ton rapprochement assez judicieux mais je suis à la fois perplexe sur certains points.
Pour toi on serai des esclaves du système comme eux sont esclaves du programme, et c'est la ou ne partage pas ton point de vue. En France personne t'empêches ni t'obliges à absolument faire du fric ou quelque chose du genre.

Tu remets beaucoup en cause le système alors que c'est l'humain qui est ingrat, qui magnifie le matériel et qui est orgueilleux. 

"De ne jamais avoir lutté contre tout ce qui était injuste, s'être fourvoyé dans un système qui magnifie le matériel qui au final n'a aucune valeur et a corrompu ses idéaux de Justice." -> Je suis d'accord avec toi, peu de personnes se préoccupent de l'injustice de ce monde, et y comprit les hauts placés qui en sont parfois à l'origine. Mais personne t'empêche de rejoindre une ONG pour lutter contre ces injustices tu vois ce que je veux dire, même si certes tu va pas refaire le monde tu y contribues un tant soi peu. Par contre certes tu devras renoncer à quelques privilèges et à un certain mode de vie.


- "alors que l'homme est un être social fait pour l'entraide" -> Totalement en désaccord sur ce point... Suffit de regarder l'histoire pour s'en rendre compte. L'homme est sanguinaire et il suffit d'un rien pour que le monde replonge dans le noir. 



Après pour le reste ça reste ton point de vue idéologique/politique. 


Revenir en haut

Jojo
Hunter Moderation

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juin 2009
Messages: 1 146
Personnage préféré: Novu

MessagePosté le: Jeu 30 Juil - 20:26 (2015)    Sujet du message: Battle Royale Répondre en citant

Citation:
En France personne t'empêches ni t'obliges à absolument faire du fric ou quelque chose du genre.


Personne n'oblige non plus physiquement les joueurs à exécuter leurs camarades qu'ils n'ont aucune raison de tuer, seulement ils le font pour leur survie.
Le système d'économie de marché  mettant l'argent au centre de tout n'a rien "d'humain", c'est un système imposé dès 1789 en France par l'influence anglo-saxone ( si ce n'est Robespierre et Saint Juste, tous les parlementaires sans exceptions étaient payés en sous main par la couronne d'Angleterre ).
L'orgueil n'y est pour rien, ce n'est pas l'orgueil qui, après que Lechapelier ait instauré la "liberté" du travail en supprimant les corporations, a poussé le prolétariat à vendre ses bras dans des les mines contre une misère, ce n'est pas l'orgueil qui poussait les enfants à aller ramoner les conduits de cheminée, où nombre d'entre eux périssaient dans les flammes par des accidents, ce n'est pas l'orgueil qui poussait près de 50% des femmes dans les grandes agglomérations à se prostituer durant la révolution industrielle.
Si tu veux des exemples plus récents, ce n'est pas l'orgueil qui pousse des enfants à se prostituer en Asie du Sud-Est ou à Marrakech, ce n'est pas l'orgueil qui pousse des femmes pauvres d'Afrique ou d'Inde à vendre leurs enfants à des couples homosexuels européens, c'est une nécessité de survie, survie qui ne passe plus par l'entraide et sa cellule de base : la famille, mais l'argent.
L'économie de marché est un système qui force de fait à courir après l'argent non par par orgueil ou par cupidité, mais par survie. Ce n'est plus une haute autorité chargée de nourrir son peuple qui décide du prix du grain, c'est le marché et les spéculateurs, qui obligent les habitants, sans ordre corporatiste, à vendre leurs bras au plus offrant pour pouvoir se nourrir à des prix iniques.

Ce n'est pas un point de vu, c'est un constat. L'homme est de fait un être social fait pour l'entraide "la violence des hommes" est ce qui a bâtit des civilisations, si il n'y avait eu aucune entraide, il n'y aurait eu aucune société, aucune nation, aucune culture, c'est la faculté de coopération qui définit l'homme et le distingue des animaux dont le summum de la coopération est l'instinct de meute, autrement nous ne sommes qu'une variété de macaque.

Pour en revenir aux ONG, je te conseille un livre sur le sujet : "Le livre noir des ONG" sur leurs buts et sur qui les finance... Les ONG n'ont jamais été crées pour aider, mais pour déstabiliser des pays étrangers, et encore, ça c'est quand ce n'est pas pour assouvir quelques projets plus malthusiens, je te recommande aussi d'approfondir en te renseignant sur quel "altruisme" pousse la fondation Bill et Melinda Gates à aider les Africains.
Quant aux associations contre l'Injustice, ce n'est pas en faisant des manifestations et en distribuant des tracts ou en faisant des soupes populaires qu'on va pousser le pouvoir en place à changer d'orientation, c'est en le renversant. Mais pour le renverser, il faut des moyens, pour fédérer du monde autour de soi, il faut que ceux-ci acceptent le fait qu'ils devront quitter le confort TF1-Frigo plein pour rejoindre la case prison le cas échant.

Si on peut encore faire le parallèle avec Battle Royale, l'incapacité de faire une révolution rejoint l'incapacité de s'unir durant le programme. Techniquement, il est possible de faire une révolution, tout comme il est possible pour les élèves de se tourner vers le QG et tenter une attaque en étant unis. Seulement l'esprit de sacrifice a été obscurcit par l'individualisme, l'idée même de risque de perdre le confort ( très relatif qui plus est ) face à la perspective de la prison ( de la mort dans Battle Royale ), ça en refroidit plus d'un. Essayer de se la couler douce, un toit, à bouffer, survivre plutôt que vivre comme un homme en affrontant ceux qui nous soumettent, ainsi est opérée la soumission de l'homme par le libéralisme.
Durant le programme, ils auraient pu tous s'unir, mais l'individualisme a pris le dessus, la perspective de survivre de manière précaire étant plus reluisante qu'affronter de face des militaires, et risquer d'y passer.

L'argent a domestiqué l'homme, si rien ne pète en France c'est parce que les minimas sociaux continuent de tomber, et que les marginaux qui vivent sans crèvent tout simplement faute d'alternative. Le seuil du chômage est maintenu artificiellement pour forcer le travailleur à se vendre pour moins cher, la perspective du chômage étant l'exclusion sociale, dont l'étape ultime constitue les clochards qui crèvent chaque hiver.
La cellule de base de l'entraide : La famille a été atomisée en Occident, et l'est toujours un peu plus, afin d'instaurer l'individualisme au sein de la famille qui constitue une protection de l'individu.

Je suis surpris que tu ais une vision si naïve et optimiste du monde libéral, tout ce que je te dis ce n'est pas un avis, c'est une bête observation contemporaine et historique. C'est en ce sens que la violence du capitalisme ultra-libéral recoupe la violence psychologique du programme, qui force à mettre en concurrence des camarades de classes, des êtres proches, qui ont passé leur vie à travailler ensemble, pour gagner le droit de survivre.
_________________


Revenir en haut

BadisDz
Passe la 3e épreuve
Passe la 3e épreuve

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2013
Messages: 200
Localisation: Paris
Masculin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat

MessagePosté le: Jeu 30 Juil - 21:15 (2015)    Sujet du message: Battle Royale Répondre en citant

Je parlais d’orgueil dans le sens toujours plus de fric, toujours avoir plus de fric pour avoir la plus belle caisse: et en effet c'est de l’orgueil car l'homme est capable de survivre avec très peu.


L'Homme même si il y'a pas de système et même si il est seul au monde, pour bouffer il aura besoin de travailler, tu m'excuses mais c'est la réalité.

Concernant les ONG ensuite, j'en connais 2 ~ 3 qui n'ont pas pour but de déstabiliser des pays mais qui ont une réelle intention de faire du bien [ex : Barakcity]. Mais hormis les ONG qui t’empêches de faire l'Aumône.

Ensuite, exact l'homme a une faculté à s'entraider, mais les quelques années antérieures ont su nous dire à quel point l'Homme est sanguinaire qu'il soit de n'importe quelle religion ou de n'importe quelle culture/origine.


Sinon je ne suis pas optimiste ou naïf concernant "le monde libéral", j’estime juste que c'est un peu facile de tout rejeter sur le Système...


Revenir en haut

Jojo
Hunter Moderation

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juin 2009
Messages: 1 146
Personnage préféré: Novu

MessagePosté le: Ven 31 Juil - 09:47 (2015)    Sujet du message: Battle Royale Répondre en citant

L'homme n'est que le produit de son environnement, les guerres sont de fait inévitables dès lors ou deux factions antagonistes se rencontrent, cela n'est pas le propre de l'homme mais de l'animal, notamment les animaux territoriaux qui eux n'optent jamais pour la diplomatie avant d'amorcer le conflit.
Il n'y a pas de folie meurtrière ou sanguinaire du genre humain, ce n'est pas par envie de voir du sang que des chefs d'Etats se sont fait la guerre mais par nécessité pour leur peuple ou leur civilisation. Aucun soldat n'aurait suivi un monarque juste pour le plaisir du massacre. Tu remarqueras d'ailleurs que les guerres antérieures à 1789 étaient des conflits de seconde génération : un champ de bataille, deux opposants s'y rencontrent conformément à ce qui a été prévu entre eux. Les armées s'affrontent, le perdant signe le traité que le vainqueur lui impose.
La guerre de troisième génération a été la pire horreur qui ait existé, elle se faisait sans honneur, sans champ de batailles, il n'y a jamais eu autant de massacres de civils depuis le refus des conventions martiales où la noblesse de l'épée était de l'histoire ancienne, et où seule la fin justifiait les moyens.

Quant à devoir bouffer pour se nourrir, je connais suffisamment bien l'Histoire de France pour savoir que c'est entièrement faux. Les Français une fois le servage terminé ne vendaient pas leurs bras par nécessité de survie, le travail n'était pas un moyen mais une fin en soi, l'idée d'accomplir et de s'accomplir par le travail existait, la finalité n'était pas le pognon pour vivre. D'ailleurs l'argent qu'ils gagnaient dans les ouvrages corporatistes ne leur servait pas à se loger ni à se nourrir car le maître de la corporation avait pour devoir de nourrir et loger tous ses apprentis.
Quant aux paysans, ils travaillaient pour eux même, la récolte était avant tout leur subsistance, et le surplus destiné au marché à un prix fixé par l'autorité royale pour éviter les spéculations ( en ce temps là les spéculateurs étaient pendus, en notre temps, ils sont millionnaires si ce n'est milliardaires. ).
Aujourd'hui, on vend ses bras pour un salaire, et le travail accompli dans nos sociétés de service ne nous profite pas personnellement, la caissière ne s'accomplit pas par son travail, pas plus que le comptable, le DRH ou le VRP ou la coiffeuse.

On s'éloigne du sujet, mais fait moi confiance, j'ai assez bouffé d'histoire européenne ( non certifiée Éducation Nationale ) et d'études du système libéral et mondialiste pour t'assurer le fait que je sais de quoi je parle.
_________________


Revenir en haut

BadisDz
Passe la 3e épreuve
Passe la 3e épreuve

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2013
Messages: 200
Localisation: Paris
Masculin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat

MessagePosté le: Ven 31 Juil - 18:40 (2015)    Sujet du message: Battle Royale Répondre en citant

Oui effectivement, l'homme ne fait pas la guerre pour voir du sang gicler mais c'est plutôt une question d’orgueil.
L'Homme est comme ça, il veux toujours être le meilleur, le plus fort, le plus beau, etc..


Revenir en haut

Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:54 (2016)    Sujet du message: Battle Royale

Revenir en haut

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hunter X Hunter Dreams Index du Forum -> Membres -> Mangas/Animes/OST Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
lpch_photo par Leparachute